jeudi 21 janvier 2016

Le saviez-vous ? Lorsque le serpent se mord la queue, il a mal.

Mon cher petit blog,

Aujourd'hui, ça n'allait pas. A un moment de la journée, je ne sais trop pourquoi, j'ai pensé (comme quoi, ça arrive même aux meilleurs) et je me suis faite cette réflexion : " je n'arrive pas à me concentrer ". C'est alors que, tout à coup, mon cerveau a effectué une boucle infinie. D'après Wikipédia : "Une boucle infinie est, en programmation informatique, une boucle dont la condition de sortie n'a pas été définie ou ne peut pas être satisfaite. En conséquence, la boucle ne peut se terminer qu'à l'interruption du programme qui l'utilise.". Et tout naturellement, le programme s'est arrêté et m'a laissée là, pantelante, déboussolée et totalement ahurie. Où suis-je ? Pourquoi suis-je là ? Que se passe-t-il ?  
Et BIM ! 
Début de panique.  
Fort heureusement, une partie de moi répondait encore présente, j'ai pu demander à sortir (du cours, pas de la boucle)(oui parce que j'étais en cours, j'imagine que tu avais compris. Si ce n'est pas le cas, il fallait suivre !)(l'histoire, pas le cours)(bien qu'il est important de suivre en cours aussi)(il paraît).

Plus tard, première heure de conduite. Comme tu le sais mon petit blog d'amour, j'ai peur en voiture. J'étais tendue, l'instructeur me l'a fait remarquer.
Impossible à gérer.
Et BIM !
Début de panique.

Et maintenant il est 21h et je repense à ma journée.
J'ai peur que ça se reproduise demain.
Et BIM !
Début de panique.

Lorsqu'on panique à l'idée de paniquer, je pense qu'on est bon.

Et comme je vais pas tarder à percer dans l'art de la BD, je te fais don de cette magnifique oeuvre, que tu pourras certainement revendre plus tard à une somme plus qu'avantageuse :



Cordialement,
El Panicator !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire